Journal « Liaisons n°3 »
by on mai 9, 2011

Par PhiLippe Labaune, directeur artistique du Théâtre du Verseau

« Elle est 8 000 : retours sur la mise en espace du Ciel dans la peau »

Elle s’habille. Boit. Nous regarde. Parfois si vite que ça chavire presque.
Attend. Nous regarde. Baroque.
Elle va parler. Mais pas sûr. Suspense du retour à la ligne.
Sourcils bien levés au-dessus du regard. Grâce de l’hésitation. C’est fragile dessous,
ça tremble.
Maquillage.
Le flanc hésite à se dire front.
Poum poum.
Frontal, oui.
À contretemps.
Il y a une tâche sur la jupe. Tu respire. Tu est toujours là. Regarde-moi
dans les yeux. Et danse.
Se maquiller sans miroir. Et se défaire. C’est pas joyeux, hein ? Tenu, tendu, lâché.
Presque dans le même mouvement. Tu nous cause, je lui réponds avec les yeux.
Elle est morte et vivante.
Se démonter. Beauté du glissement
d’un état à l’autre. Vite et lent à la fois.
Ça dure cinq minutes et il y a déjà tout
le texte dedans.
Le corps se dessine sur le sol. Tu efface.
Tu et tu baignés, éclaboussés de regards. Vifs.
Elle est là.
Elle me dit tu. Me montre son ciel,
les yeux dans les yeux. Qui t’es, tu ?
C’est la question. Centrale. De regard
à regard. De tu à tu.
Morte et présente.
Elles sont toutes là, les 8000. Mortes.
Plus de tâche sur la jupe. Sec. Noir.
La langue bouge et fait des phrases
qui glissent et dansent.
Ça fait boum.

2014 JamSession © All rights reserved.